L’OEA se prononce sur l’impasse politique en Haïti

Le Secrétaire général adjoint de l’OEA, Albert Ramdin s’est fait le porte-parole de la communauté internationale pour demander au président Haïtien, René Preval de choisir un autre premier ministre.
« L’OEA et la communauté internationale sont très préoccupées par l’absence d’[un premier ministre en Haïti et des conséquences néfastes que cela pourrait provoquer», a déclaré Albert Ramdin à la Voix de l’Amérique à Washington.
Le numéro 2 de l’OEA qui dit ne pas souhaiter la répétition des récentes émeutes contre la vie chère à Port-au-Prince a encouragé l’exécutif, le parlement et les partis politiques à s’entendre sur la formation dun nouveau gouvernement.
« La communauté internationale a besoin d’un partenaire avec qui travailler, un partenaire qui a l’autorité nécessaire pour coordonner l’aide internationale et distribuer l’aide alimentaire », a-t-il conclu.